Pour ceux qui auraient 40 minutes à prendre ou à faire avancer comme bon vous semble... L'intégral

Le projet de création collaborative de la compagnie varoise Artmacadam a séduit l’Université de Toulon désireuse d’ouvrir ses étudiants au monde artistique.

La performance pluridisciplinaire sera présentée jeudi 24 mars, face au parvis de la Faculté de droit.

 

La parole, les gestes de tous les jours, les paysages, les espaces… Pour Artmacadam tout est prétexte à danser. Habituée à questionner le quotidien et les espaces inhabituels, la compagnie varoise investit aujourd’hui le campus universitaire de Toulon – Porte d’Italie pour mieux montrer à l’extérieur la vie qui s’écoule à l’intérieur. 

Si seulement on voyait ce que l’on fait est un projet collaboratif auxquels une cinquantaine d’étudiants et quatre enseignants de l’Université de Toulon (UTLN) ont pleinement pris part quelle que soit leur filière, leur compétence, leur langue ou leur degré de mobilité. Artmacadam a souhaité qu’ils ne soient pas seulement interprètes mais bien co-auteurs d’une création artistique originale, de l’écriture à sa réalisation.

Depuis le mois de novembre cinq membres de la compagnie mènent des ateliers de création vidéo, musicale, sonore et danse. Ils ont dressé des ponts avec d’autres disciplines artistiques enseignées au sein de l’université en vue du happening à venir.

Jeudi 24 mars, à 19h30, une des façades vitrées du bâtiment PI Ingémédia- dont les trois plots se dressent fièrement porte d’Italie à Toulon - sera le théâtre d’une performance sur cinq étages visible depuis l’esplanade de la Faculté droit qui lui fait face. Une fenêtre sur un intime éphémère, un coup de projecteur sur un bâtiment et sa vie à l’intérieur.

 

Résultat de l’appel à projet lancé par l’UTLN en 2015, ce projet a également reçu le soutien de la DRAC PACA, et les soutiens de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, la ville de Toulon et le Conseil départemental.


Création vidéo corps lumière son

Mettre l'étudiant au cœur de l’université et donner à voir la vie de ce lieu où se théorisent,

s’expérimentent les savoirs, où se cherche l’inconnu, le pourquoi du connu.

L’espace d’expérimentation choisi : le bâtiment conçu dans un souci du respect de

l’environnement et de ses occupants. Le campus Porte d’Italie a été conçu par Nicolas Michelin architecte, enseignant, sensible à l’art lui-même à l’origine du Centre d’art « La Maréchalerie » de 2000 à 2009.

Le bâtiment est composé de 3 plots surélevés ayant chacun une façade vitrée ouverte sur

l’extérieur. Celle face à l’esplanade de l’université de droit sera le théâtre d’un évent au printemps 2016, témoignage d’une vie réelle et virtuelle.

 

LES MOYENS

Il s’agit de construire avec un groupe d’acteurs un story-board qui mettra en action les 5 étages. Faire appel aux compétences de l’université pour l’image, la performance physique, la bande son, l’écrin de lumière.

Etudiants et artistes professionnels danseurs chorégraphes, musiciens, vidéaste et créateur

lumière échangent et construisent ensemble l’évènement.

  • « Corps de chair, d’os et de sang » Création d'un scénario chorégraphique.
  • « Corps virtuels, corps images» Création d'objet vidéo.
  • « Corps sonores, corps musical » composition des sons de la vie intérieure universitaire.
  • « Corps lumières » Création lumière.

Poétiser l’espace de vie, humaniser l’architecture parfois vécue comme un acte imposé. 


RENSEIGNEMENTS :

artmacadam83@gmail.com www.artmacadam.fr

Artmacadam 39 rue voltaire 83 500 La Seyne sur mer -  Héléne Charles 06 85 55 47 09

Service vie étudiante - Ludmila VEILLARD 04 83 36 63 92